Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 11:57

"Qu'elle était verte ma vallée."disent les havitants de Ste Croix .
Je suis à la recherche de photos de Bauduen à cette époque .Je vous en ferais profiter dans un prochain article.

Ces paysages sont

pris de ste Croix du

Verdon




















 

 

 

 Le village de Ste Croix du Verdon

 

 

 

 

 

 

Des campagnes en

contrebas du

village.
Repost 0
Published by tourisme Isa - dans historique
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 10:03

L'origine des feux de la Saint-Jean se perd dans la nuit des temps. Primitivement, la coutume se rattachait à la célébration du solstice d'été, fixée jadis, par erreur, au 24 juin. L'événement était marqué par de grandes solennités chez tous les peuples et dans toutes les religions.

 Ce jour-là, croyait-on, l'avenir se révélait aux humains, et les plantes acquéraient des propriétés merveilleuses. Mais aussi, durant cette journée, des influences bénéfiques ou maléfiques se faisaient sentir. Le bonheur et le malheur se disputaient les hommes avec un égal acharnement. Il fallait donc prendre de grandes précautions pour échapper aux entreprises des mauvais esprits. En même temps, on devait chercher à se concilier la faveur des bons génies. De là, une foule de pratiques superstitieuses.

De grands feux étaient allumés à la fois en signe de reconnaissance pour les bienfaits prodigués par le soleil à son zénith et pour mettre en fuite démons, mauvais génies, dragons venimeux et autres êtres malfaisants.

Hommes et femmes dansaient des rondes autour de chaque brasier tout en chantant. Vieux et jeunes sautaient à travers les flammes pour se purifier et se préserver de toute maladie.."Qui saute à travers le feu de la Saint-Jean, assurait un vieux dicton, n'a pas à craindre la fièvre".

 Ces charbons passaient pour préserver de la foudre et de l'incendie. Aussi, les plaçait-on religieusement dans les maisons, sous le toit, à côté du buis bénit. On les regardait aussi comme doués d'une propriété curative. 


Un tambourinaire suivit par une foule de Bauduennois et vacanciers arpentèrent les ruelles du

village , et le feu fut allumé .Plus tard, adultes et enfants sautèrent par dessus  le feu.

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans historique
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 21:10

Saint Lambert, Né à Bauduen en 1084. Il suit ses études à Riez. Lambert de Bauduen devient moine au monastère Saint-Honorat de Lérins. Sérieux et volontaire, il est élu évêque de Vence. Il dote alors sa cité épiscopale d'une cathédrale romane. Humain, il sait écouter les supplications des paysans qu'il soutient contre les féodaux. Pour libérer les serfs, Lambert préconise, du haut de la chaire, l'installation de moulins à eau. Pour libérer les chevaux, il recommande le collier d'épaule à la place du collier de cou.
Après une vie exemplaire, Saint Lambert s'éteint en 1154.

C’est le second saint patron de Vence, évêque de Vence pendant 40 ans de 1114 à 1154. Comme St Véran, il fut canonisé à sa mort.

Son épitaphe de 1154, traduite en vers au XVIIè siècle par le chanoine Barcillon dit ceci : "... Gît l’évêque Lambert, d’une rare bonté, qui durant quarante ans tint cette prélature, égal dans le bonheur comme dans l’adversité ".

En effet, non seulement St Lambert a enseigné Jésus-Christ toute sa vie, mais il l’a aussi suivi tous les jours dans son amour des autres.

Saint Lambert : L'eau changée en vin.

<Saint Lambert mortifie sa chair, et ne prend d'aliments qu'après avoir récité à genoux les cent cinquante psaumes de David. Très austère pour lui-même, il est d'une admirable douceur pour les autres. Dieu se chargea pourtant de l'avertir qu'il modérât ses abstinences. C'était un vendredi saint. Saint Lambert épuisé du Carême, ne voulut prendre en ce jour sacré qu'un peu de pain et d'eau. Comme vers quatre heures du soir, il se trouvait à table au milieu de tous ces chanoines, bénissant l'eau qu'on lui présentait, tous les historiens de sa vie rapportent que, tout à coup, l'eau fut changée en vin. Trois fois il envoya chercher de l'eau, trois fois le prodige se renouvela :"Voyez, dit-il, quelle est la puissance du signe de la croix">
.Extrait de
http://www.vignobletiquette.com/padv/legend/cont_lvilprov.htm


Retour des reliques:
<Le 9 septembre1634, arrivèrent à Vence, bannières déployées, cent cinquantes pelerins de Bauduen, demandant des reliques de leur compatriotes St Lambert, grande fête pour notre ville. Le lendemenain, après avoir communiés et reçus des mains de Louis Barcillon la précieuse relique, la procession du départ se mit en marche . On voyait une bravade de cent cinquante mousquetaires , des notables de Vence qui faisaient des décharges.Puis...les pellerins parmi lesquels on remarquait les Pelloquins, descendants du saint.>

Extraits de 
http://books.google.fr/books?id=7x0bAAAAMAAJ&pg=PA191&lpg=PA191&dq=+st+lambert+de+bauduen&source=web&ots=riFTgxUhaE&sig=c70oE-T1lsxIxVV7TeJAlfpzDs0&hl=fr#PPA191,M1


Le 26 mai , date de naissance de st Lambert et le 9 septembre, les habitants de Bauduen vénèrent leur Saint, et se remémorent le retour des reliques en  arpentant les ruelles du village et en assistant à  un office religieux.
La maison natale de St Lambert a été transformée en chapelle.

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans historique
commenter cet article