Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 13:13

annee-2011 0002-copie-1

 

 

Ces arbres étaient sur la plage côté rocher,

 ils faisaient de l'ombre à de nombreuses familles l'été.

 

 

annee-2011 0006-copie-1

 

 

  annee-2011 0034

la semaine dernière, trois jours après les élections ,

ils ont été abattus, sans autorisation municipale.

 

 

Alors que la loi stipule:

 

Si le terrain objet de votre requête est situé en zone boisée, vous devez obligatoirement demandé une "autorisation de coupe et d'abattage d'arbres". Il s'agit des articles L130-1 et R130-1 du code de l'urbanisme issue de la Loi Solidarité et renouvellement urbain du 13 décembre 2000. Cette Loi met en oeuvre les grands principes du droit de l'environnement, à savoir, la protection des espaces naturels en zone urbaine.
En application de ce texte, et si votre terrain ne se trouve pas dans une zone boisée, naturelle ou protégée, il peut exister un décret en Conseil d'Etat, applicable sur le territoire de votre commune, disposant de l'obligation d'obtenir une "autorisation de coupe et d'abattage d'arbres".

 

Ce lundi , je m'informais en mairie de la raison de cette coupe auprès du maire: M.Calchitti : celui-ci n'était pas au courant , auprès du deuxième  adjoint non plus, le premier ayant démissionné deux jours après son élection.

 

Le troisième adjoint avait pris l'initiative sans informer le conseil municipal.

 

 

Après renseignement pris auprès des employés communaux qui ont participé à l'abattage, ces arbres nuisaient par leur port étoffé au plaisir des spectateurs lors du feu d'artifice qui est tiré de la plage la semaine

du 10 août.

 

 

 

 

annee-2011 0084

 

 

 

Notre village va être transformer si priorité est donné aux festivités et à une saison estivale  qui durent en tout et pour tout un mois et demi , nous sommes deux cent quatre vingt habitants à vivre à Bauduen toute l'année et nous voulons garder l'authenticité de notre village: c'est pour cela qu'il plaît . Reste  deux ans avant de nouvelles élections, ne laissons pas les parkings envahir les abords du lac, ni le bitume noyer les pavés , ni l'école fermée...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:21

annee-2011 0001 Résidu d'un été déjà loin, en bas du village.

 

 

annee-2011 0009

Quelques explications sont parfois nécessaires devant l'ignorance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

annee-2011 0004

Ils vous attendent et sont ouverts toute l'année.

 

annee-2011 0014 Le panorama y est exceptionnel,

 

annee-2011 0006

 

 

 

Les miniatures ne demandent quà s'animer.

 

 

 

 

 

 annee-2011 0005

 

 

 

 

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 09:49

annee-2011 0002 Un garot???

 

 

 

 

annee-2011 0023-copie-1

 

"Esperons que les blessures affligées à ces magnifiques oliviers ne nuisent pas à leur vivacité et à leur grand âge!".

 

Quelques livres existent sur la taille des arbres, J'adore celui-ci.

 

"Manuel de taille douce" d'Alain Pontoppidan chez Terre vivante

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 13:31

Février 2010 ,

l'association "Le plancher des chèvres"proposait sa première semaine de théatre d'appartement avec le spectacle

"Nos grands pères" .

 

Cette année l'association nous a invité durant les vacances de février à assister au spectacle "O", le public était venu nombreux : les salons des particuliers choisis étaient complets, soit plus de deux cents personnes.

 

Riez, Roumoules, Bauduen, Régusses, Moissac, Villecroze: cette semaine de théatre a traversé le Verdon, Le plancher des chèvres s'est étendu dans les Alpes de haute provence.

 

L'édition Février 2011 ayant eu un tel succés, l'association a décidé lors de son assemblée générale de proposer dès l'automne une autre semaine de théatre.

 

 Dans une ambiance feutrée, décor de maison de la culture "Lupanar " , chaque salon avait adopté cette ambiance .

  securedownload

 

 

 

annee-2011 0021

 

 

Isabelle   D éfinir

                 E logieusement avec

                 S oin

                 M inutie l'

                 E rotisme

                 R etrouvé  dans des  

                 O uvrages galants et luxurieux 

 

Isabelle nous a promené dans l'univers voluptueux de certains auteurs que ce soit Bertrand Blier, Théophile Gauthier, Anne Rozen, Jean claude Carrière, Brassens ...éclats de rire et sourires enjoués accompagnaient chaque morceau choisi .

 

 

P1050113

 

 

 

 

 

 

 

annee-2011 0022 

 

 

 

Extraits:

 Savez ce qu'à dit Marie-C le soir de sa nuit de noces,

"Écoutez Charles-Edouard, entrez ou sortez mais cessez ce va-et-vient ridicule!".

 

 

 

P1050139

 

 

 

 

Agnés Ruhaut a su faire partagé avec un quart de queue ou un piano entier son émotion face à Chopin, Debussy, Couperin et autres grands de la musique. Quel doigté...

 

 

 

annee-2011 0023

 

 

 

 

 

 

Nous remercions l'Association" Le plancher des chèvres" pour ses programmations toujours excellentes et la compagnie "La Rumeur" d'où venaient ces artistes.

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 13:22

Epave sur le lac de Ste Croix du Verdon

 

hiver2010 0023

 

 

hiver2010 0078

 

 

Epave sur les berges du lac.

 

 

hiver2010 0080

 

 

 

hiver2010 0024

Autres épaves!

 

 

hiver2010 0085

 

 

Même amarrer leur bateau, ils ne savent...

 

hiver2010 0081

Au ponton ,chaque jour ils s'attaquent...

 

"Jeudi 12 "ils l'ont baptisé mais au vent il n'a résisté et à la décharge ,il est allé.

 

 


UN BATEAU CELA SE MERITE !

 

Réponse à un commentaire:

Et non ;ce n'est pas la tempête qui fait ces dègats mais la négligence des propriétaires.

 

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 15:16

 

Plus de commune , plus de département...

 

 

 

                                     Un territoire, quel territoire?

 

 

 

 ,Le projet de loi de réforme des collectivités territoriales n’a pas beaucoup fait parler de lui. Il conduit pourtant à un bouleversement de notre système institutionnel et menace un peu plus les territoires pauvres et les zones rurales.

C’est d’abord le délitement organisé de la démocratie locale. Notre réseau de communes, qui fait vivre la république et les services publics sur tout notre territoire, est en danger !

Les maires, qui sont les élus préférés de nos concitoyens, voient leurs pouvoirs réduits comme peau de chagrin. Au profit de qui ? Au profit des intercommunalités désormais obligatoires, c’est-à-dire des regroupements décidés par le préfet administrativement, et non pas sur des projets de territoire élaborés par les élus et les citoyens.

 

 

 

2010-photo 0427

                   ON ETAIT UNE CENTAINE

 

         AU PONT DU GALLETAS POUR DEFENDRE

             

 

                         NOTRE TERRITOIRE

 

 

 

 

                                 LE VERDON

 

 

 

Si la fonction de maire est mise en danger, ce projet de loi en créé une nouvelle : celle de « conseiller territorial ». Ces élus de cantons remodelés siègeront à la fois au Conseil général et au Conseil régional, cumulant ainsi deux fonctions sur des territoires – de fait très élargis en milieu rural –, le tout en étant deux fois moins nombreux. C’est la fin de la proximité entre élus et citoyens. Le conseiller territorial ne pourra qu’être un professionnel de la politique, un élu technicien siégeant dans deux assemblées aux compétences différentes, et sans disposer de moyens pour conduire des politiques publiques librement choisies, symbole de la libre administration des collectivités territoriales.

  2010-photo 0430

 

 

 

2010-photo 0423

 

                "Nous n'avons plus la parole,

 

                et pourtant nous sommes élus "

 

 

le développement et l’aménagement du territoire se fera de manière encore plus inégalitaire. D’une part, les métropoles et les pôles de compétitivité draineront l’essentiel de l’activité, les subventions, les bonus de dotation, les investissements, au détriment des territoires moins favorisés ou relégué. D’autre part, les collectivités territoriales seront encore plus asphyxiées financièrement. Quant aux espaces ruraux, ils se trouveront progressivement privés de pouvoir, de représentation et de financements, ce qui accélérera leur désertificn.

 

 

 

2010-photo 0428

 

 

Monsieur FERRATO était présent, il est le garant du respect de la  nature sur notre territoire. Respect!.

 

 

 

 

 

Ce qui est contenu dans le projet de communauté de communes du Verdon:

 

 

Le périmetre proposé est d'un seul tenant: Aiguines, Aups,Bauduen, La palud, Les salles, Moustiers,Riez, Roumoules, Ste Croix du Verdon, St Jurs, Verignon.

 

Un projet rural, touristique,et agricole.

Mettre en oeuvre une politique locale autour du verdon, renforcer la solidarité entre nos communes rurales dans un esprit d'équilibre et d'harmonie pour y preserver et y developper:

 

La protection de l'envoronnement

Les services publiques(education, sante, transport,poste,tresor public,gendarmerie,et tous les services de l'etat)

 

L'emploi par le soutien au tourisme durable et à l'agriculture.

 

La qualité de vie à l'année(logement, culture)

 

 

 

               Ne laissons pas le verdon à la merci

 

                    de grande megalopole.

 

                           Informez vous,

 

                        signez les pétitions

 

                 pour defendre votre territoire

 

            nous ne sommes pas les seuls concernés,

 

         la France va changer de visage sans nous.

 

Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 09:28
Bounas, lieu magique à Bauduen, accueille des artistes en résidence.

L'association:" Le plancher des chèvres" propose à des artistes plasticiens, des troupes de théâtre, des écrivains, comédiens ou groupes de musique un lieu de création composé d'une partie habitation, d'un atelier et du site naturel : le hameau situé dans un site remarquable: le lac de Ste croix et les gorges du Verdon.
 Depuis le mois de Septembre ,des artistes se succèdent dans ce lieu qui  révolutionne le " Vivre autrement!".
 



Renaud-Vincent Roux séjournait sur le site au mois de novembre.

Les cours de théatre de Romain Chaffard ont repris,

2010-photo 0059

2010-photo-0031.JPG


2010-photo-0043.JPG


2010-photo-0047.JPG

Les stages se suivent mais ne se ressemblent pas ,
les jeunes acteurs se découvrent à chaque instant et
 préparent un nouveau spectacle qui sera offert au public
 lors du Bounestival 2010
.
Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 13:39

  Que reste -t-il de cet été 2009?


  

Ce service à thé que vous regrettez d'avoir acheté à la dernière brocante.

 

Cette robe de baptême que vous regrettez de ne pas avoir acheté pour Camille-Emilienne.


Ce panneau que vous avez tagué et qui vous a  troublé et qui trouble  tous les conducteurs et moi, maman quand mon enfant me demande où se trouve l'élevage de chameaux?




Le souvenir de cette plage idyllique où vous avez laissé ce que vous aviez la flegme de déplacer à la poubelle située à 20 Mètres.




Ce mégot sera là l'année prochaine et encore dans deux ans. Ce n'est pas un seul mégot que je ramasse sur la plage mais aussi des canettes qui ne seront détruites que dans deux cents ans et vos sacs plastiques dans 450 ans et vos bouteilles en verre.
 La plage sera une plage de morceaux de verre polis ou de sable fin si vous continuez.
Mais vous serez mort dans 400O ans alors pour que vos enfants et vos petits enfants puissent apprécier les paysages du Verdon , ces endroits où il fait bon vivre .Ne jetez plus rien dans la nature et apprenez leur .

L"autre jour , j'ai ramassé un pique-nique complet sur une berge, les assiettes posées à leur place, les verres, la bouteille plastique de coca pour les enfants et le rouge pour leurs géniteurs, les plastiques de l'entrée "des carottes râpées", le plastique du jambon , le paquet de chips et le carton des gâteaux pris à la boulangerie du coin. 


J'ai honte , j'ai honte de l'autre ,

 de l'individu, de l'être humain

qui vit sur cette planète qu'il ne mérite pas. 
Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 18:49

Extrait du trac avant la journée.

Afin de fêter le départ en transhumance des éleveurs et d'être solidaires

avec ceux qui transhument dans les Hautes Alpes, frappés de plein

fouet par l'arrêté préfectoral leur interdisant la transhumance s'ils n'ont

pas vacciné, le collectif PACA appelle les éleveurs, les paysans et les

consom'acteurs à se réunir pour un rassemblement convivial et familial

 

 

Malgré la grande mobilisation  de personnes présentes à Manosque et à Gap et de la couverture médiatique, l'administration et une partie de la profession vétérinaire et agricole restent campés sur leur position et ne veulent rien entendre. La fin de la campagne de vaccination obligatoire approche et de nombreux éleveurs, notamment ceux qui transhument dans les Hautes Alpes, ont été contraints de vacciner pour continuer à exercer leur métier, même si cette vaccination est en totale contradiction avec la conduite de leur élevage.

Le bilan de la politique sanitaire est calamiteux.

 

Zone Verte dénonce, dans son Bilan printanier de la stratégie de promotion vaccinale, la

grave erreur des autorités sanitaires et agricoles qui ont opéré dès le départ un amalgame

entre la FCO et les maladies contagieuses, ce qui, plus grave encore, a été appuyé sans

aucune critique par la plupart des organisations professionnelles agricoles. Durant cette

campagne, des accidents individuels ou collectifs se sont multipliés (inflammation,

avortements...) mais ils ont été passés sous silence. La « pharmaco-vigilance » officielle

est une illusion car rares sont les vétérinaires et les Groupements de Défense Sanitaire

(GDS) qui osent établir une déclaration d’accident qui mettrait en cause leur

responsabilité.

L’administration a choisi la fuite en avant dans la répression

la suite à donner à cette campagne obligatoire est officialisée par le Ministère à travers

deux groupes de travail. L’hypothèse de l’arrêt de la prophylaxie obligatoire et de la

gestion privée de l’enzootie par les éleveurs (à leur charge) est le scénario préféré des

autorités de l’Etat pour la prochaine campagne. Mais partout les promesses de sanctions

sont propagées par les Directions des Services Vétérinaires (DSV), la somme variant de

100 à 750 € par troupeau ou par bête ! Leur pouvoir est cependant limité car la pénalité ne

peut être décidée que par le Procureur et au Tribunal.

La répression atteint son paroxysme dans certains départements avec l'interdiction

de transhumance pour les troupeau non vaccinés.

Le collectif PACA appelle donc tous les éleveurs, paysans, consommateurs et

citoyens à se rassembler pour montrer leur solidarité envers les éleveurs

transhumants, ayant vaccinés sous la contrainte ou derniers résistants face à

la pression absurde et aux abus de pourvoir de l'administration, des

professionnels agricoles et des vétérinaires !


Dimanche, on était une centaine à soutenir M. Girard Francis :habitant de Bauduen et éleveur d'agneaux.
Arrêt des voitures à l'entrée des gorges, explication de la position des éleveurs et des transhumants par rapport au vaccin.

Puis le repas a été partagé, assis dans l'herbe ou,  pour les transhumants attablés , ils vaut mieux prendre soins du troupeau 220 kms sont à venir.



Dans les Hautes Alpes, en Ariège,

et dans toute la région Rhône Alpes, des responsables de l’Administration, des

responsables agricoles et des DSV ont choisi de durcir jusqu’à l’absurde la répression.

Pourtant, un animal non vacciné ne présente pas le moindre danger pour les autres, en

particulier pour ceux qui sont vaccinés. Il n’y a donc aucun motif proprement sanitaire

dans cette interdiction.

Priver un berger de l’alpage indispensable à la survie alimentaire de son troupeau, c’est le

condamner à mort pratiquement et économiquement. Par rapport au collègue d’un

système non transhumant, qui lui aussi a refusé de vacciner, il a droit à une peine

totalement disproportionnée. Pire encore, cette sanction prive en plus ces élevages

fragiles qui gagnent peu en maintenant vivante la tradition de l’alpage, d’une partie des

faibles primes auxquelles ils ont droit, les précipitant d’autant plus fort dans la précarité

économique. Cette sanction constitue donc une grave injustice à l’égard des éleveurs les

plus fragiles en instituant une triple peine pour le même délit. Que l’on ait vacciné ou pas,

que l'on soit éleveur ou pas, peu importe. Nous sommes tous responsables de tolérer ou

non l’injustice.













Rien n'arrêtera ce troupeau!



Extraits d'u site "le Jura libertaire"

Cette maladie virale, venue d
Afrique du Sud, transmise par un moucheron, est non contagieuse, non transmissible à lhomme, et relativement peu pathogène pour les troupeaux en bonne santé.

Face à cette nouvelle maladie, installée durablement chez nous à cause des modifications climatiques, seule une immunisation naturelle des troupeaux est à rechercher.

Un élevage respectueux des équilibres biologiques et un accompagnement, en cas de problèmes graves, par des méthodes alternatives, permettent d
y arriver sans trop, voire aucune mortalité.

La vaccination, au-delà des problèmes directs qu
elle provoque pour les animaux vaccinés (perte de production, mortalité, avortement…), empêche la sélection, par les éleveurs, de souches naturellement résistantes.

C
est pourtant ce savoir-faire ancestral de sélection qui a permis lélevage depuis le Néolithique.

Mais, une fois de plus, contre toute réalité, des méthodes non respectueuses des équilibres biologiques, sont imposées aux éleveurs, par l
industrie, pour son plus grand profit, via les institutions européennes, les États et leurs services vétérinaires.

De l
éradication du varron (parasite cutané des bovins), à la FCO, en passant par le marquage électronique (obligatoire à partir du 31 décembre 2009), les mesures se succèdent, réduisant les éleveurs à de simples exécutants, tout choix leur étant refusé.

L
industrialisation de lagriculture a démontré sa nocivité, les conséquences sur lenvironnement et notre santé ne sont plus à démontrer. Il est temps de porter un coup darrêt à cette fuite en avant, en refusant ces mesures inutiles et dangereuses.

Aujourdhui des collectifs déleveurs se constituent un peu partout en France pour organiser ce refus et faire bloc face aux menaces que ladministration ne manque pas dadresser à ceux qui refusent vaccination et désinsectisation.
http://juralibertaire.over-blog.com/article-28110154.html
Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 09:20



Bounas un lieu-dit de Bauduen .
Tous les ans et depuis trois ans l'association "le plancher des chèvres" organise un festival de musiques et théatres. Ah pardon! j'oubliais les ballades contéesdans la nature Bounassienne.
Pour faire plus ample connaissance avec l'association
 rendez vous sur son blog.en lien


Dés le début de l'après-midi, les enfants ont pu s'initier aux arts du cirque:Jonglage avec des foulards , des balles, marcher sur un ballon... un travail qui donna soif à plus d'un dans cette après-midi caniculaire.



Il fallait aussi reparé les petits bobos.

Tout le monde choississait les coins d'ombre.
Ici le mur d'expression ou petits et grands se sont lachés.








Les bénévoles de l'association s'accordaient un instant de repit après la préparation des repas , la mise en place du site, et cette soirée qui arrivait sûrement chaude.




Le bar était vide mais une affiche annonçait une nuit de contes avec "La grenouille blue" le 29 aout 2009 .
 Rendez-vous était donc pris pour la fin de l'été.

Et du micro vers 15H15, on entendit un appel pour une ballade contée animée par les baladons de Marseille et un départ sur le parcours-expo de la compagnie "Champs libres".
Nous choisissons de suivre ces derniers.



Notre présentateur nous invita à suivre le chemin de l'eau.
Ce mot réveille en nous de grosses angoisses.




Mais au contact de la compagnie "Champs libres",
ce fut 43 minutes de sourires, d'ironies,d'humour, de danses , d'acrobaties .
Tout y était..



Même si notre société se bat pour une goutte d'eau.



Même si nous essayons d'aller encore plus loin pour cette goutte d'eau.




 Même si Noe ne parvient par à nous sauver 

et se noit dans cette goutte d'eau.


(Heureusemnt ,le fils de Noé était là pour le sauver de la noyade dans cet aquarium,et requisisionné ses "playmo" et "barbie" qui avaient sejournés dans la goutte d'eau.)



 Même si le combat
 furieux que se sont livré ces acteurs pour une goutte d'eau aussi f'utile.





Le public de ce jour là
n'oubliera pas le message .


Deux séances eurent lieu et donc on ne perdit rien.


A 18 heures, les acrobaties de la compagnie champs libre impressionnèrent  le public encore plus nombreux . Ce chêne centenaire qui leur preta son épaule nous accorda une autre vision.








Puis le public prit place devant la scène pour un spectacle peut habituel:
 "la danse orientale".

Maryam nous fit partager sa passion, quelle force, grâce,générosité!
Ces danses sont envoutantes .



Ces costumes et brillants ont ébloui aussi les plus petits.






Puis la chorale de Romain Chaffard composée d'habitants du parc du verdon a pris place.
Les spectateurs ont redécouvert de vielles chansons et ont pu découvrir des chansons de "Juliette"chanteuse Française et engagée.








A 19H15 la compagnie "La rumeur entra en scène avec son piano ambulant et sa cantatrice qui en a ébloui plus d'un.



Elle invita le public à la danse.


A 20Heures, les élèves du théatre de Romain Chaffard se produirent.








Ce sont huit voix qui se sont exprimées et nous ont donné à voir et à entendre le quotidien d’une jeunesse pas toujours dorée. Entre sonneries de téléphones portables, histoires d’amour, anniversaire raté ou souvenirs d’enfance, c’est avant tout des histoires d’humanités qu’elles nous ont raconté .
Ce fut un triomphe le public se leva et fit "une standing ovation","ces comédiennes à la con" comme elles disent, ont remué et fait frissonné les trois cents personnes présentes.

 

La compagnie la rumeur prit le  relais pendant que certaines personnes se restauraient soit d'un repas froid sorti du panier soit des pizza de Sable ou des frites-saucisses de Christophe, le bar afficha complet.

Vers 21heures,

 

 Nicolas Bacchus, chanson française (Toulouse) "La bombe textuelle fit son retour ! Trublion gay et libertaire de la "chanson qui touche les bords", acide ou poignant, il parla de cul avec sa tête, dégomma plus vite que son ombre et ne s'épargna pas, fils illégitime de Caliméro et d'un pit-bull. Ses chansons qui s'avalérennt comme de la confiture alors que ce fut du vinaigre que l'on ingurgita."
En final, Il mena notre petit âne provençal sur un tour de france de la chanson française ce fut un régal.




Vers 22H00, Tino et les Furio Mambo nous ont enmené dans les années Tino  rock'n'roll  ,ce groupe d’Elvis en carton, de loubards ringards à l'énergie flamboyante, où les cuivres viennent claquer sur le swing primaire du rockabilly, a entrainé le public sur la piste de danse, taper des pieds, hurler se rouler par terre, juste pour le plaisir.
La nuit fut bien chaude à Bounas .





Déjà le public trépigne en pensant  au bounestival 2010. 
Repost 0
Published by tourisme Isa - dans actualité
commenter cet article